lancement du # 4 _ l’air de rien

Le lancement du numéro 4 de la revue Lieu commun se fera le jeudi 4 décembre à 18 h au A-Bar situé au 213, rue Rachel Est à Montréal.

Venez entendre les auteurs faire une lecture de leur texte, discuter de littérature, acheter votre exemplaire de la revue, boire une petite bière et célébrer la fin de la session. Vous découvrirez aussi ce qu’ont en commun la tortue de la fable de Lafontaine, un gars qui cruise au bar la Maisonnée à 3 h et une danseuse de ballet.

Profitez d’un prix spécial lors du lancement; pour un soir seulement, la revue sera offerte en échange d’une contribution volontaire.

Au plaisir de vous y voir.

L’air de rien _ Numéro 4

_ Appel de textes

_ Car on vous le dira, le tueur au couteau n’avait pourtant l’air de rien sans l’arme dégoulinante qui lui sert de signature. De même que cet astronaute sans sa combinaison spatiale hermétique. Aussi, pourrait-on vraiment leur en vouloir de s’être croisés aujourd’hui dans la rue sans se reconnaître?

_ Veuillez soumettre textes créatifs et essais d’une longueur maximale de 1000 mots sur le thème « L’air de rien » au plus tard le 1er octobre 2014.

_ Faites-les parvenir à l’adresse suivante : revuelieucommun@gmail.com

Lancement du #3

Le 1er mai prochain à 17 h au A bar (213 rue Rachel Est) aura lieu le lancement du numéro 3 de Lieu commun!

Lectures, bières, émotions, retrouvailles, discussions approfondies sur les performances d’Eugénie Bouchard et du Canadien; après cette longue joute électorale, on s’occupe enfin de livrer la marchandise. Venez en profiter!

Les heureux présents profiteront d’un prix spécial lancement : 3 $ pour la revue (plutôt que 5 $).

C’est un rendez-vous!

Livrer la marchandise (#3)

Appel de textes #3 _ LIVRER LA MARCHANDISE

Geste puisant son fondement dans un altruisme pur, d’une rare noblesse, la livraison est l’acte miraculeux grâce auquel un propriétaire légitime et son bien se trouvent enfin réunis.

Se comprennent alors aisément la volonté de toute marchandise à se faire livrer, tout comme ton brûlant désir de recevoir ton poulet.

Date de tombée _ 15 février 2014
faire parvenir _ revuelieucommun@gmail.com

Lancement du #2

Le 5 décembre prochain à 17 h au A bar (213 rue Rachel Est) aura lieu le lancement du numéro 2 de Lieu commun!

À l’occasion de cette soirée seront bues de bonnes bières et lus des textes allant résolument contre nature; amateurs de femmes à barbe et d’anomalies congénitales ne voudront rien manquer de cet événement.

Les heureux présents profiteront d’ailleurs d’un prix spécial lancement : 3 $ pour la revue (plutôt que 5 $).

C’est un rendez-vous!

Appel de textes _ Contre nature (#2)

_ CONTRE NATURE

C’est dans la nature des choses d’être ce qu’elles sont, tout comme de ne pas être ce qu’elles ne sont pas.

A-t-on déjà vu un réfrigérateur se faire banc de scie?

C’est contre nature : cette salade a son saladier et cette hommerie, son homme.

Mais qui donc a demandé et obtenu l’avis de la nature?

**Nouvelle date de tombée** _ 15 octobre 2013
faire parvenir _ revuelieucommun@gmail.com

Appel de textes – Les temps changent (Numéro 1)

Temps (étym. fin Xe siècle, du latin tempus, « espace de temps »)
1. Milieu indéfini où semblent se dérouler irréversiblement les existences, les événements et les phénomènes dans leur succession.
2. Point repérable dans une succession par référence à un « avant » et un « après ».
3. État de l’atmosphère à un moment donné considéré surtout dans son influence sur la vie et l’activité humaine.

Locutions : Rattraper le temps perdu. Le temps, c’est de l’argent. Chaque chose en son temps. Les temps sont durs. Être de son temps. Le bon vieux temps. Quel sale temps!

Changer (étym. milieu XIIe siècle, du latin cambiare, « échanger »)
1. Remplacer une chose, une personne, par une autre de même nature.
2. Faire subir une modification.
3. Rendre autre ou différent.
4. Convertir, métamorphoser, transfigurer. p. ex. Changer le métal en or.

Usages : Elle voulait se changer les idées. J’ai changé les draps. Sans rien changer, ces nouveaux draps changent tout. Ça m’a changé la vie.

Hélas, le feu ne sera jamais plus redécouvert.
Les temps changent-ils aussi vite que nous changeons?

Veuillez soumettre textes créatifs et essais d’une longueur maximale de 1000 mots sur le thème «Les temps changent» au plus tard le 1er février 2013. Les textes hors thème sont aussi acceptés.

< revuelieucommun@gmail.com >