C’est l’intention qui compte _ Numéro 8

_ C’est ton premier appart il y a des posters d’Alice In Chains sur le mur que tu viens de peinturer noir tu agences ton choker avec ton gilet de Nirvana trouvé dans une friperie sur Mont-Royal en même temps que des vinyles du 33 tours Cobain y u be dead my love t’aurais aimé être né 20 ans plus tôt et aller les voir en vrai mais en te fumant joint sur joint avec le voisin d’en face aux cheveux qui lui arrivent aux fesses tu ne te trouves pas si pire que ça finalement…

_ L’équipe de la revue Lieu commun ouvre un appel de textes pour son prochain numéro. Vous avez jusqu’au 10 octobre 23h59 pour nous faire parvenir vos textes répondant au thème

« C’EST L’INTENTION QUI COMPTE ».

_ Envoyez-nous vos textes de création (nouvelles, poésie, théâtre, etc.) et vos essais d’une longueur maximale de 1 000 mots (4 pages pour la poésie) en format .doc à l’adresse : revuelieucommun@gmail.com

_ Au plaisir de vous lire.

 

L’équipe Lieu commun.

à bouche que veux-tu _ numéro 7

_ À bouche que veux-tu sur ta marge de crédit sans fond dans une buvette sur Parc quand tu dois faire un virement en ligne pour te rappeler que tes dettes étudiantes en finissent plus de monter mais juste deux ans juste une petite maîtrise pis après peut-être une job un doc une autre affaire que t’essaye d’oublier en filant les dates pour lesquelles tu veux toujours un chandail neuf quelque chose pour te sentir bien passer une soirée sans y penser question de finir pis je te le souhaite dans les bras de Simone.

_ Veuillez soumettre textes créatifs et essais d’une longueur maximale de 1000 mots sur le thème « À bouche que veux-tu » au plus tard le 1er février 2016.

_ Faites-les parvenir à l’adresse suivante : revuelieucommun@gmail.com

 

lancement du # 6 _ faire avec

Ça y est! Après plusieurs semaines de travail, après des élections mouvementées, et après le déversement de notre caca collectif dans le majestueux fleuve Saint-Laurent, voici enfin venu le moment de lancer le nouveau numéro de la revue de création de l’Université McGill, Lieu commun! «Faire avec», notre 6e numéro, tente de comprendre (mais sans succès, comme toujours) les tenants et aboutissants de cette moderne de vie, avec laquelle on n’a la plupart du temps pas trop le choix de composer, souvent en s’y soumettant en bonne et due forme, mais parfois aussi en lui opposant un gros fuck you bien senti…

Venez donc célébrer le début de la fin de la session en assistant à une lecture de textes d’auteurs venant de partout à travers le monde (*Québec), et restez pour faire le party avec les valeureux(ses) membres de l’ADELFIES (Association Des Étudiant(e)s En Littérature Française Inscrit(e)s aux Études Supérieures) juqu’aux petites heures du matin! La salle sera ouverte à partir de 18h, et les lecture débuteron à 19h.

Le numéro « Faire avec » sera vendu sur place. Il comprend des textes des auteurs suivants :

Sébastien David
Dominic Marcil
Hector Ruiz
Chloé Laduchesse
Lexxy Lacenaire
René-Philippe Hénault
Jeanne Simoneau
Noémie Parent-Barber
Riley Forneret
Alexandre Gilbert
Laure Henri-Garand

Pour plus d’informations consultez la page facebook de Lieu commun ainsi que le site internet, qui contient aussi nos anciens numéros
https://www.facebook.com/revuelieucommun/?fref=ts
https://revuelieucommun.wordpress.com/

faire avec _ Numéro 6

_ Faire avec : justement, l’idée vous vient de poursuivre votre vie sans la tarentule marine et le requin-lutin. Pour tout dire, vous ne savez vraiment qu’en faire, et leur image vous encombre depuis trop longtemps. Puis, votre esprit soulagé de ces deux monstres, voilà qu’il vous prend d’écouter Two Girls One Cup et The Human Centipede en programme double, et la liste de choses avec lesquelles vous devez désormais composer se rappelle avec nostalgie des obscurs fonds marins.

_

Veuillez soumettre textes créatifs et essais d’une longueur maximale de 1000 mots sur le thème « Faire avec » au plus tard le 1er octobre 2015.

être quelqu’un / numéro 5

_ Difficile en fait de s’asseoir près de n’importe qui. Par exemple, ce voisin de banc gigoteur : cet inconnu, cet énergumène, ce bizarre, ce grignoteur de pêches, ce postillonneur, ce baveur, ce râleur, ce radoteur, ce raconteur, ce vrai comique, ce bon vivant, cet épicurien, ce dégourdi, ce libéré, cet organisateur d’orgies, ce visionnaire, encore un qui se prend pour quelqu’un !

_ Veuillez soumettre textes créatifs et essais d’une longueur maximale de 1000 mots sur le thème « Être quelqu’un » au plus tard le 1er février 2015.

_ Faites-les parvenir à l’adresse suivante : revuelieucommun@gmail.com

lancement du # 4 _ l’air de rien

Le lancement du numéro 4 de la revue Lieu commun se fera le jeudi 4 décembre à 18 h au A-Bar situé au 213, rue Rachel Est à Montréal.

Venez entendre les auteurs faire une lecture de leur texte, discuter de littérature, acheter votre exemplaire de la revue, boire une petite bière et célébrer la fin de la session. Vous découvrirez aussi ce qu’ont en commun la tortue de la fable de Lafontaine, un gars qui cruise au bar la Maisonnée à 3 h et une danseuse de ballet.

Profitez d’un prix spécial lors du lancement; pour un soir seulement, la revue sera offerte en échange d’une contribution volontaire.

Au plaisir de vous y voir.